Ethique et déontologie fédérales

 

 
 

 

 

 

SHIATSU : UNE ETHIQUE ET UNE DEONTOLOGIE

 

Note :
Les praticiens en shiatsu sont des « praticiens de santé » œuvrant dans le seul domaine de la PREVENTION et du BIEN-ETRE, à l’exclusion de toute pratique médicale ou paramédicale.
Ils ont suivi une formation pratique et théorique en énergétique orientale s’étendant sur 3 années minimum, ainsi qu’une formation basique en anatomie physiologie. Ils sont détenteurs de l’Attestation de Formation aux Premiers Secours (AFPS) ou équivalent.
Ils sont enfin signataires d’un code de déontologie strict et ont fourni un extrait de casier judiciaire.
Rappelons que le shiatsu bien que non reconnu officiellement en France, a été cité par l’OMS et a fait l’objet d’un vote favorable en 1997 au Parlement de Bruxelles, dans le cadre de la Loi Lannoye-Collins.

   


CODE DE DEONTOLOGIE

Tout membre actif de la Fédération Rhône-Alpes de Shiatsu Traditionnel (FRHST) s’engage, dès son inscription, au respect du code de déontologie conforme à l’esprit du Shiatsu, à la lettre des statuts, au règlement intérieur de la FRHST, et aux lois et règlements en vigueur, tant français qu’européens. En conséquence, il s’engage également sur l’honneur :

  • à exercer son art dans le respect total de l’intégrité physique et morale de la personne traitée,

  • à respecter une stricte confidentialité,

  • à toujours garantir une prestation optimum, notamment en maintenant ses compétences au plus haut niveau à l’aide de cours, stages et formations complémentaires,

  • à mener ses activités de Shiatsu en excluant toute forme de prosélytisme confessionnel, politique ou sectaire, ce qui constituerait un motif de radiation,

  • à être détenteur, dès la première année, de l’Attestation de Formation aux Premiers Secours (AFPS), datant de moins de cinq ans, délivrée par la Croix-Rouge française, la Protection Civile, ou tout autre organisme habilité, ou à présenter une équivalence.

Par ailleurs, il doit garder à l’esprit que le Shiatsu n’est ni une pratique médicale au sens occidental du terme, ni un massage, ni une idéologie, mais un art s’inscrivant prioritairement dans le domaine de la prévention, et plus généralement du « bien-être ». Par conséquent, il doit :

  • s’abstenir d’établir un quelconque diagnostic,

  • se garder d’interrompre ou modifier un traitement médical,

  • s’interdire de prescrire ou conseiller des médicaments,

  • diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant les signes d’un malaise,

  • avoir une conception pluridisciplinaire de sa pratique.

Le praticien en Shiatsu, quant à lui, s’engage à fixer ses honoraires, en accord avec l’équité, en les proportionnant aux prestations fournies, tout en restant libre d’offrir des séances gratuites. Rappelons que seul le praticien en Shiatsu certifié, et à jour de son assurance, est en droit de demander des honoraires.
Il doit également fournir un extrait de casier judiciaire (bulletin n° 3) de moins de trois mois et informer le bureau exécutif si, par la suite, il faisait l’objet d’une quelconque condamnation ; faute de quoi, il s’exposerait à une radiation immédiate. Il va de soi que dans le cas d’une condamnation grave, le dit bureau exécutif se verrait dans l’obligation de prendre les mesures qui s’imposent, allant jusqu’au retrait, pour son titulaire, de la licence FRHST.
La non observation caractérisée, par un membre actif de la FRHST, des engagements et principes énumérés ci-dessus entraînera sa radiation immédiate de la FRHST, dès que le bureau exécutif en aura connaissance. Toutefois, l’intéressé aura toujours la possibilité de saisir la commission d’éthique. Des poursuites pourraient être également engagées à l’encontre de l’intéressé au cas où les intérêts moraux ou matériels de la FRHST seraient compromis. Dans tous les cas de radiation, la citation illégitime de l’appartenance à la FRHST ainsi que l’utilisation du logotype feront l’objet de poursuites.


CHARTE DE l’ÉTHIQUE FEDERALE

Les principes énumérés dans cette charte s’imposent à tous les adhérents de la FRHST, qui s’engagent sur l’honneur à adopter et respecter le comportement suivant :

  • Se conformer en tout point au code de déontologie de la FRHST
  • Respecter les diverses prescriptions et indications portées sur les documents émis par la FRHST, notamment celles des “Programmes de Formations FRHST » régissant les contrôles de connaissances.
  • Par ailleurs, chaque école reste libre d’organiser ses propres examens et de délivrer des diplômes sous sa seule responsabilité.
  • Être conscient que la FRHST n’est pas une école mais une institution (sans but lucratif) à caractère fédéral et associatif, regroupant enseignants, praticiens et élèves et représentant tous les styles de Shiatsu : Masunaga, Namikoshi, Tokuda, Nakazono, Hakko-ryu, Akahigedo, Ohashi, Setai Shinpo, etc… En aucun cas un style ou école ne saurait s’imposer par rapport aux autres. Cette diversité représente une vraie richesse qu’il convient de sauvegarder et qui est garante de l’universalité du Shiatsu dans toutes ses composantes.
  • Se rappeler que toute discipline hétérogène étrangère au Shiatsu ne saurait avoir sa place dans les cours en particulier et dans les instances de la Fédération en général. Il ne s’agit pas là d’un jugement de valeur, mais simplement du recentrage indispensable sur notre activité première, le Shiatsu. En revanche, des disciplines et activités complémentaires du Shiatsu peuvent être abordées tels l’anatomie, la physiologie, la moxibution, la phytothérapie, le Qi Gong, le Tai ji Quan, le Yoga, la réflexologie, la diététique chinoise, les Arts martiaux.
  • Enfin savoir que le Shiatsu ne peut être considéré ni comme une médecine, ni comme un massage ni bien sûr comme une idéologie, mais comme un art au service de la santé s’exerçant exclusivement dans le domaine de la prévention, du “bien-être” et du confort des personnes.
  • À cet égard toute dérive, tout prosélytisme confessionnel, politique ou sectaire seraient considérés comme des motifs de radiation. Le plus grand respect des opinions d’autrui doit être la règle, une stricte neutralité doit s’imposer dans les rapports entre membres.
  • Nul ne doit exciper de ses propres convictions philosophiques ou religieuses ou les imposer. La vocation de la FRHST  se limite à l’étude, la pratique, la promotion et l’illustration du Shiatsu. C’est là une tâche immense qui se suffit à elle-même et requiert la participation de tous. C’est à cette condition que nous pourrons continuer à nous intégrer dans la société, défendre et faire connaître notre activité et obtenir la reconnaissance de notre Art.

    Attention :  Le Shiatsu, les « massages » et la LégislationLe 15-6-2000, le Journal Officiel publiait l’Ordonnance 200-548, relative à la partie législative du Code de la Santé Publique définissant la profession de Masseur kinésithérapeute.
    Un de leur syndicat a déposé un recours à l’encontre de cette ordonnance auprès du Conseil d’Etat le 21 juillet 2001 pour demander le rétablissement d’anciennes dispositions ainsi rédigées :
    « Nul ne peut exercer la profession de Masseur kinésithérapeute, c’est à dire pratiquer le massage et la gymnastique médicale, s’il n’est muni du Diplôme d’Etat de Masseur kinésithérapeute et inscrit au Tableau de l’Ordre… »
    La réponse a été négative, le Conseil d’Etat maintient la nouvelle rédaction : « La profession de masseur kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique médicale ».
    Quoi qu’il en soit le massage reste l’apanage des masseurs kinésithérapeutes. Par exemple la notion d’exercice illégal a été relevée à l’encontre d’esthéticiennes pratiquant des massages dits « énergétiques ».
    La législation en cours doit donc être respectée dans l’attente de son évolution ou modification. En effet une jurisprudence favorable à la reconnaissance du bien fondé de professions dédiées au “bien-être“ se met peu à peu en place (cf. affaire Svatosky contre le syndicat des kinésithérapeutes).De toute façon le Shiatsu, comme le stipule notre Réglement Intérieur, n’est ni un massage, ni une médecine, ni une idéologie.

 

 

1 commentaire à “Ethique et déontologie fédérales”


  1. 0 Philippe 22 mai 2010 à 16:27

    Avez vous, une documentation , des dates et le cout pour suivre une formation en shiatsu traditionnel ?

Laisser un commentaire



Mes amies a moi |
pois |
Marie Jo "Bienvenido... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | welcome on earth
| ECOLE MATERNELLE JULES RAVAT
| Le Blog du Club Social